Daily Archives: December 2, 2010

Runners: How to tie your shoe laces




Ever since I discovered this  my shoes laces don’t get  untied. Tip from the pros

Les Sabots d’Hélène: Georges Brassens


è Les sabots d’Hélène

by Georges Brassens

Les sabots d’Hélène
Etaient tout crottés
Les trois capitaines
L’auraient appelée vilaine
Et la pauvre Hélène
Etait comme une âme en peine
Ne cherche plus longtemps de fontaine
Toi qui as besoin d’eau
Ne cherche plus, aux larmes d’Hélène
Va-t’en remplir ton seau

Moi j’ai pris la peine
De les déchausser
Les sabots d’Hélèn’
Moi qui ne suis pas capitaine
Et j’ai vu ma peine
Bien récompensée
Dans les sabots de la pauvre Hélène
Dans ses sabots crottés
Moi j’ai trouvé les pieds d’une reine
Et je les ai gardés

Son jupon de laine
Etait tout mité
Les trois capitaines
L’auraient appelée vilaine
Et la pauvre Hélène
Etait comme une âme en peine
Ne cherche plus longtemps de fontaine
Toi qui as besoin d’eau
Ne cherche plus, aux larmes d’Hélène
Va-t’en remplir ton seau

Moi j’ai pris la peine
De le retrousser
Le jupon d’Hélèn’
Moi qui ne suis pas capitaine
Et j’ai vu ma peine
Bien récompensée
Sous le jupon de la pauvre Hélène
Sous son jupon mité
Moi j’ai trouvé des jambes de reine
Et je les ai gardés

Et le cœur d’Hélène
N’savait pas chanter
Les trois capitaines
L’auraient appelée vilaine
Et la pauvre Hélène
Etait comme une âme en peine
Ne cherche plus longtemps de fontaine
Toi qui as besoin d’eau
Ne cherche plus, aux larmes d’Hélène
Va-t’en remplir ton seau

Moi j’ai pris la peine
De m’y arrêter
Dans le cœur d’Hélèn’
Moi qui ne suis pas capitaine
Et j’ai vu ma peine
Bien récompensée
Et dans le cœur de la pauvre Hélène
Qu’avait jamais chanté
Moi j’ai trouvé l’amour d’une reine
Et moi je l’ai gardé

La Parapluie: Georges Brassens


 La Parapluie

Georges Brassens

 Brassens
 
 
 
 
 
 

Continue reading

Morning Has Broken: Cat Stevens


MoonShadow: Cat Stevens


Father and Son: Cat Stevens


Libby Montana, Andrew Schneider, EPA and The American Citizen


This slideshow requires JavaScript.

“Nobody told us it was deadly”: It is the comment made again and again by former employees and townsfolk, but Grace Company officials knew the deadly dead of asbestos on the human body, actually for thousand of years it has been known how debilitated the miners of asbestos were becoming, after  exposure to the minerals containing asbestiform varieties of asbestos rock.  Continue reading