Georges Brassens: La Prière (The Prayer)

[youtube.com/watch?v=Uy2KiwjqE2Q]

La Prière

Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
Tandis que des enfants s’amusent au parterre
Et par l’oiseau blessé qui ne sait pas comment
Son aile tout à coup s’ensanglante et descend
Par la soif et la faim et le délire ardent
Je vous salue, Marie.

Par les gosses battus, par l’ivrogne qui rentre
Par l’âne qui reçoit des coups de pied au ventre
Et par l’humiliation de l’innocent châtié
Par la vierge vendue qu’on a déshabillée
Par le fils dont la mère a été insultée
Je vous salue, Marie.

Par la vieille qui, trébuchant sous trop de poids
S’écrie: ” Mon Dieu ! ” par le malheureux dont les bras
Ne purent s’appuyer sur une amour humaine
Comme la Croix du Fils sur Simon de Cyrène
Par le cheval tombé sous le chariot qu’il traîne
Je vous salue, Marie.

Par les quatre horizons qui crucifient le monde
Par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe
Par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains
Par le malade que l’on opère et qui geint
Et par le juste mis au rang des assassins
Je vous salue, Marie.

Par la mère apprenant que son fils est guéri
Par l’oiseau rappelant l’oiseau tombé du nid
Par l’herbe qui a soif et recueille l’ondée
Par le baiser perdu par l’amour redonné
Et par le mendiant retrouvant sa monnaie
Je vous salue, Marie.

The Prayer

For the little boy who lays dying close to his mother
While children play on the flower bed
And for the wounded bird that doesn’t know how
His wing became suddenly bloody and falls from the sky
For the thirst and the hunger and the feverous delirium
Hail, Mary

For the beaten children, for the drunk who returns home
For the ass who gets kicked in the stomach
And for the humiliation of the innocents who are punished
For the sold virgin that is undressed
For the son whose mother has been insulted
Hail, Mary

For the old woman who stumbles under too much weight
Exclaiming “My God!”, for the unfortunate ones whose arms
Couldn’t rely on a human love
Like Simon of Cyrene bearing the Cross of the Son
For the fallen horse under the chariot that it drags
Hail, Mary

For the four horizons that crucify the world
For all those whose flesh is torn or dies
For all those who are without feet, who are without hands
For the sick that are operated on and moan
And for the just put among the ranks of killers
Hail, Mary

For the mother learning that her son is healed
For the bird calling the fallen bird back to the nest
For the thirsty grass that gathers rain
For the lost kiss returned by love
And for the beggar who finds his money again
Hail, Mary

Leave a Reply: (What... You're shy?)

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s