Tag Archives: French conjugation

Il n’y a pas d’amour heureux: Georges Brassens


Georges Brassens
Il N’y A Pas D’amour Heureux lyrics

Pome de Louis Aragon
Musique : Georges Brassens

Rien n’est jamais acquis l’homme ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d’une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un trange et douloureux divorce
Il n’y a pas d’amour heureux.
2Sa vie elle ressemble ces soldats sans armes
Qu’on avait habills pour un autre destin
quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu’on retrouve au soir dsarms incertains
Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes
Il n’y a pas d’amour heureux.
3Mon bel amour mon cher amour ma dchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau bless
Et ceux-l sans savoir nous regardent passer
Rptant aprs moi ces mots que j’ai tresss
Et qui pour tes grands yeux tout aussitt moururent
Il n’y a pas d’amour heureux.
4Le temps d’apprendre vivre il est dj trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs l’unisson
Ce qu’il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu’il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu’il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n’y a pas d’amour heureux

Jacques Brel – Voir un ami pleurer (watching a friend cry)



Voir un ami pleurer (Jacques Brel)

Bien sûr il y a les guerres d’Irlande
Et les peuplades sans musique
Bien sûr tout ce manque de tendres
Il n’y a plus d’Amérique
Bien sûr l’argent n’a pas d’odeur
Mais pas d’odeur me monte au nez
Bien sûr on marche sur les fleurs
Mais voir un ami pleurer!

Bien sûr il y a nos défaites
Et puis la mort qui est tout au bout
Nos corps inclinent déjà la tête
Étonnés d’être encore debout
Bien sûr les femmes infidèles
Et les oiseaux assassinés
Bien sûr nos cœurs perdent leurs ailes
Mais mais voir un ami pleurer!

Bien sûr ces villes épuisées
Par ces enfants de cinquante ans
Notre impuissance à les aider
Et nos amours qui ont mal aux dents
Bien sûr le temps qui va trop vite
Ces métro remplis de noyés
La vérité qui nous évite
Mais voir un ami pleurer!

Bien sûr nos miroirs sont intègres
Ni le courage d’être juifs
Ni l’élégance d’être nègres
On se croit mèche on n’est que suif
Et tous ces hommes qui sont nos frères
Tellement qu’on n’est plus étonnés
Que par amour ils nous lacèrent
Mais voir un ami pleurer!

Lucienne Boyer – Mon coeur est un violon, 1945: make music part of your life series


 from

Marlene Dietrich “Je m’ennuie” 1933


Marlene Dietrich “Je m’ennuie” 1933

LilyMarleneDietrich

Marlene Dietrich (1901-1992) enregistrée le 15 juillet 1933 à Paris.

De ce que fut mon enfance,
Je n’ai plus de souvenirs.
C’est peut-être que la chance
Ne m’offrit pas de plaisirs.
Et chaque jour qui se lève
Ne m’apporte aucun espoir.
Je n’ai même pas de rêve
Quand luit l’etoile du soir.

Moi, je m’ennuie,
C’est dans ma vie
Une manie.
Je n’y peux rien..
Le plaisir passe,
Il me dépasse.
En moi sa trace
Ne laisse rien.
Partout je traîne,
Comme une chaîne,
Ma lourde peine,
Sans autre bien.
C’est dans ma vie
Une manie.
Moi, je m’ennuie…

Par de longs vagabondages,
J’ai voulu griser mon coeur,
Et souvent, sur mon passage,
J’ai vu naître des malheurs.
Sur chaque nouvelle route,
A l’amour j’ai dû mentir ;
Et le soir, lorsque j’écoute
La plainte du vent mourir…

Moi, je m’ennuie…
C’est dans ma vie
Une manie.
Je n’y peux rien..
Le plaisir passe,
Il me dépasse.
En moi sa trace
Ne laisse rien.
Partout je traîne,
Comme une chaîne,
Ma lourde peine,
Sans autre bien.
C’est dans ma vie
Une manie.
Moi, je m’ennuie…

make music part of your life series: Yves Montand – Le temps des cerises


[youtube.com/watch?v=ncs4WlWfIZo]

Please access the original video for comments and lyrics!

Le Temps des Cerises

Quand nous en serons au temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur

Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur
Mais il est bien court le temps des cerises
Où l’on s’en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d’oreilles
Cerises d’amour aux robes pareilles
Tombant sous la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu’on cueille en rêvant

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d’amour
Evitez les belles Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai pas sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi des chagrins d’amour

J’aimerai toujours le temps des cerises
C’est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte
Et Dame Fortune, en m’étant offerte
Ne saura jamais calmer ma douleur
J’aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur

— lyrics by Jean-Baptiste Clément and music by Antoine Renard

 

Mourir d’aimer (to die of love): Charles Aznavour


Les parois de ma vie sont lisses
Je m’y accroche mais je glisse
Lentement vers ma destinée:
Mourir d’aimer

Tandis que le monde me juge
Je ne vois pour moi qu’un refuge
Toutes issues m’étant condamnées:
Mourir d’aimer

Mourir d’aimer
De plein gré s’enfoncer dans la nuit
Payer l’amour au prix de sa vie
Pêcher contre le corps mais non contre l’esprit

Laissant le monde à ses problèmes
Les gens haineux face à eux-mêmes
Avec leurs petites idées:
Mourir d’aimer

Puisque notre amour ne peut vivre
Mieux vaut en refermer le livre
Et plutôt que de le brûler:
Mourir d’aimer

Partir en redressant la tête
Sortir vainqueur d’une défaite
Renverser toutes les données:
Mourir d’aimer

Mourir d’aimer
Comme on le peut de n’importe quoi
Abandonner tout derrière soi
Pour n’emporter que ce qui fut nous, qui fut toi

Tu es le printemps, moi l’automne
Ton coeur se prend, le mien se donne
Et ma route est déjà tracée:
Mourir d’aimer,
Mourir d’aimer,
Mourir d’aimer.

La Parapluie: Georges Brassens


 La Parapluie

Georges Brassens

 Brassens
 
 
 
 
 
 

Continue reading

Jaques Brel Et Le Pais Qu-etait le sien…Sa Patrie.


Le plat pays
Jaques Brel

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague
Et des vagues de dunes pour arrêter les vagues
Et de vagues rochers que les marées dépassent
Et qui ont à jamais le cœur à marée basse
Avec infiniment de brumes à venir
Avec le vent de l’est écoutez-le tenir
Le plat pays qui est le mien

Avec des cathédrales pour uniques montagnes
Et de noirs clochers comme mâts de cocagne
Où des diables en pierre décrochent les nuages
Avec le fil des jours pour unique voyage
Et des chemins de pluie pour unique bonsoir
Avec le vent d’ouest écoutez-le vouloir
Le plat pays qui est le mien

Avec un ciel si bas qu’un canal s’est perdu
Avec un ciel si bas qu’il fait l’humilité
Avec un ciel si gris qu’un canal s’est pendu
Avec un ciel si gris qu’il faut lui pardonner
Avec le vent du nord qui vient s’écarteler
Avec le vent du nord écoutez-le craquer
Le plat pays qui est le mien

Avec de l’Italie qui descendrait l’Escaut
Avec Frida la Blonde quand elle devient Margot
Quand les fils de novembre nous reviennent en mai
Quand la plaine est fumante et tremble sous juillet
Quand le vent est au rire quand le vent est au blé
Quand le vent est au sud écoutez-le chanter
Le plat pays qui est le mien.

Bonne Chance les Amis !